Contact L'intro Le Site-connection bas debit La Newsletter-S'inscrire Voir les Newsletter Signez Le Livre d'Or
Guide en ligne Pour Recevoir le Guide Diffusion gratuite Télécharger le PDF
Les Videos Les Photos
Tarifs Guide Tarifs Internet Livraisons Contact
4 conseils beauté pour votre mariage Bar Mitsvah Bat Mitsvah Le Henne Le Miqveh Le Mariage La Ketoubbah Echet Hayil Pidyon Haben BrithMila La Nomination La Coupe de Cheveux l'Humilite Le grand Rabbin Le taleth Eretz Israel Le Kotel les tarifs des synagogues les Jours de mariage interdits

    

--      --


Ceci est appelé "Upsherin", mot yiddish signifiant "coupe". Cette coutume est mentionnée pour la première fois dans le livre
"Cha'ar HaKavanot" de rabbi 'Haïm Vital, le disciple du grand Kabbaliste du XVIème siècle, le Arizal.
L'âge de trois ans représente une étape importante dans la vie d'un garçon juif. A partir de ce moment-là, il commence officiellement à recevoir son éducation juive et à porter une kippah et des tsitsits.
Lui couper les cheveux à ce moment va provoquer sur l'enfant une impression émotive très forte. Il sait qu'il passe une nouvelle étape vers la maturité et ceci l'aide à vivre en accord avec ce nouveau rôle.

Pourquoi trois ans ?

Le concept de trois ans en tant qu'âge de transition découle du commandement de Orla. La Torah dit que, si l'on plante un arbre, tous les fruits poussant les trois premères années sont "orla" - interdits (Lévitique 19,23). De même que les fruits Orla sont défendus à la consommation pendant trois ans, de même nous ne touchons pas aux cheveux de l’enfant jusqu’a l’âge de trois ans.
Quelle en est la relation? Parce que la Bible, en plusieurs endroits, compare l'homme à un arbre:
- "Oui, l'arbre du champ, c'est l'homme même…" (Deutéronome 20,19)
- "mais les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres…" (Isaïe 65,22)
- "Il sera tel qu'un arbre planté au bord de l'eau…" (Jérémie 17,8) .


© Mazal Tov

Mode d’Emploi

Le jour anniversaire des trois ans pour un jeune garçon est un événement spécial par sa signification et par les nombreuses activités qui vont remplir la journée. Il est d'usage que chacun des amis et des membres de la famille donne un petit coup de ciseaux pendant la coupe de cheveux.
Le premier coup de ciseaux est fait sur le haut du front, à l'endroit où le garçon posera plus tard son Tefilin quand il deviendra Bar Mitsva. Après ces petits coups de ciseaux, les gens bénissent l'enfant en lui souhaitant le succès dans l'étude de la Torah.
Si c'est possible, il est bien de l'amener chez des grands rabbins afin qu'il reçoive leurs bénédictions.

On m'a raconté aussi l'usage de peser les cheveux et de faire la charité de l'équivalent en poids d'or ou d'argent pour que, grâce à cette bonne action, l'enfant réussisse dans la Torah.


Lors de cette première coupe de cheveux, on va souvent lui laisser les "Péot", les favoris afin de respecter le commandement de ne pas raser les extrémités de la chevelure des deux côtés du visage (Lévitique 19,27). Les "Péot" peuvent être aussi longs ou courts que vous le désirez pourvu qu'ils ne soient pas complètement coupés. Les adultes accomplissent cette mitsva en laissant pousser les favoris jusqu'à mi-oreille.

Le jour de Upsherin est aussi l'occasion d'enseigner à l'enfant l'alphabet hébraïque. Une jolie coutume est de couvrir de miel les lettres imprimées sur une carte plastifiée. Le garçon léchera chaque lettre en la prononçant; de la même façon, on espère que la Torah lui paraîtra "douce sur la langue".

Après l'âge de trois ans, il va maintenant goûter les doux fruits de "l'Arbre de Vie".
Nous enseignons aussi à l'enfant le verset: "Moïse nous a prescrit la Torah, héritage de l'assemblée de Jacob" (Deutéronome 33,4).

Ce sont les premiers mots qu'un enfant juif doit apprendre à dire car cela montre combien chaque Juif a une relation unique et personnelle avec la Torah.
En Israël, c'est devenu une coutume de faire la première coupe de cheveux à Lag BaOmer sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yo'haï à Méron. On assiste alors à une scène incroyable de milliers de garçons dont on coupe les cheveux le même jour!

 

Extrait de l'article du Rabbin Shraga Simmons
Traduction et Adaptation de Claude Krasetzki
article tiré du site Internet www. Lamed.fr,
Tout apprendre et comprendre,
c’est désormais possible.
Lamed.fr, c’est un accès en continu 24h/24
à toute la culture et la philosophie juive,
remis à jour chaque semaine, gratuitement



Retour page d'accueil


Reproduction totale ou partielle interdite Copyright © SA.RA.NE 1992-2018


bijouteries a Paris  salons de receptions a Paris  Disc-Jockeys DJ a Paris  orchestres mariage a Paris Chanteuse Gueststar a Paris  dragees confiseries a Paris  Salons de coiffure pour mariage a Paris  robes de mariage a Paris locations de voiture VIP et mariage a Paris  Photos et Video pour mariage a Paris  traiteurs cacher a Paris  robes de mariee a Paris Agence de voyages sur Israel  Costume mariage   Mais. d'hôtes Israël   Articles religieux   Location Chalet de luxe   Location Plasma-Laser  





Signez le Livre d'Or

Infos Légales